Actions sur le document

Présentation

 

PROJET D’OUVERTURE D’UNE ASSOCIATION A BUT EDUCATIF ET SPORTIF

Actha 01Présentation du projet éducatif :

Notre projet éducatif s’adresse aux jeunes (20) recrutés qui vont intégrer « Atcha Académie du Niger » association pour laquelle l’éducation et la scolarité est une priorité.

L’objectif pédagogique que nous souhaitons mettre en place dans le cadre de l’association est de permettre aux enfants d’accéder à la scolarité et pour les autres de la poursuivre.

Beaucoup d’enfants nigériens n’ayant pas la chance d’être scolarisés (seul 25% d’entre eux le sont !!!), Nous souhaitons donc que l’éducation soit au centre de la formation et permette aux jeunes de suivre une scolarité normale, de recevoir une instruction, une éducation pouvant leur assurer plus tard des possibilités d’emploi, tout en continuant à pratiquer leur sport favori.

Pour les enfants n’ayant jamais eu la chance d’aller à l’école nous voulons également leur permettre d’accéder à la scolarité par le biais d’une classe d’alphabétisation que nous prendrons soin de mettre en place, ceci avec l’accord et l’appui des autorités locales : Ministère de l’éducation nationale, ministère jeunesse et sports …

Certains d’entre eux commenceront donc par apprendre les fondamentaux (lecture, écriture, apprendre à compter) pendant que les autres poursuivront leur scolarité. Il faut leur transmettre le plaisir d’apprendre !

Tout sera mis en œuvre pour qu’au terme de leur formation, ces enfants puissent ainsi choisir leur vie et leur métier.

Notre association veut donc pouvoir accueillir et former les enfants quel que soit leur niveau scolaire après que ceux-ci aient satisfait aux tests d’admission.

Nous souhaitons également pouvoir faire régulièrement don de fournitures scolaires (cahiers -crayons -livres).

  • 70% du temps sera consacré à l’école ;
  • 30% à la formation sportive ;

Suivi scolaire :

Les responsables du centre seront en relation constante avec les enseignants des écoles où seront placés les académiciens. Des cours de soutiens pourront être donnés aux jeunes qui éprouveraient des difficultés dans certaines matières, ceci afin de compenser les investissements dans le football.

Les jeunes académiciens auront l’obligation de suivre une scolarité normale qui leur apportera un équilibre indispensable pour leur avenir.

Il faudra veiller au travail scolaire, car si les résultats sont insuffisants, le responsable du centre pourra suspendre de football les jeunes en difficultés à l’école, ceci pendant un certain temps, et en accord avec les enseignants et parents.


Présentation du projet sportif :

Pour l’ instant au Niger rien n’a été fait. Il y a pourtant de jeunes joueurs talentueux. Il faut les recruter, les scolariser, pour les enfants déscolarisés et vivant dans la rue, et les former.

Il faut développer le football de masse au Niger en travaillant sur des centres d’ animation de football ou sur une académie (école) implantés à Niamey dans le but de permettre aux jeunes recrues de progresser physiquement et techniquement tout en poursuivant leurs études. Le développement du football au Niger, doit se mettre en place rapidement, car c’est la formation des jeunes, à la base, qui apportera plus tard des éléments de qualité.

Le Niger engendre une masse d’enfants passionnés de football et talentueux qui n’attendent qu’à être encadrés pour exploiter au mieux leurs capacités. Pour le moment, aucun d’ entre eux n’a la possibilité d’accéder à une école footballistique spécialisée. L’ampleur du travail à réaliser est importante, mais c’est à ce prix que le Niger se fera connaître (à travers des compétitions de club et de l’équipe nationale).

Le football c’est l’école de la vie, même si en aucun cas nous ne pouvons garantir que chaque enfant bénéficiant de cette formation deviendra un grand footballeur, une chose est certaine, ils pourront devenir de bonnes et meilleures personnes, de part l’éducation qu’ils recevront. Effectivement, les enfants étant scolarisés, ils pourront, même en cas d’échec du côté sportif, poursuivent leurs études, et pourquoi pas obtenir un diplôme leur permettant de poursuivre des études secondaires ou avoir la possibilité de bénéficier d’une formation professionnelle.

La formation est un facteur indispensable à la réussite, l’académie peut-être un plus pour le football nigérien. Ce dernier en a grandement besoin. Mais pour réussir dans notre entreprise, il faut l’appui de tous, que ce soit les ministères de l’Education nationale et de la Jeunesse et des sports, de la Fenifoot (fédération de football nigérienne), les entreprises locales, les clubs locaux, entre autre.

Le football s’il reste un outil éventuel de compétition, ne doit en aucun cas faire oublier sa mission première, à savoir :
  • Le bien être de l’individu à se dépenser ;
  • Le plaisir retiré de challenge individuel et collectif ;
  • La pratique régulière dans le respect de la personne humaine ;

La recherche du résultat immédiat, ne doit pas l’emporter sur les valeurs éducatives et intégratives à transmettre aux jeunes joueurs. Offrons-leur des séances d’entraînement afin qu’ils progressent à leur rythme, mais tout cela en conciliant convivialité, enthousiasme, motivation et volonté de progresser.

C’est à ce prix que les jeunes pourront rêver d’un avenir meilleur, et pourquoi pas évoluer dans le professionnalisme européen, au sein d’une structure solide, d’un bon encadrement, avec l’appui de tous et un suivi de carrière.

Voilà pourquoi nous vous proposons de participer au développement du football de masse au Niger en travaillant sur la création d’une école ou académie de football à Niamey.



OBJECTIF

Le centre de formation aura pour objectif de former rigoureusement de jeunes joueurs talentueux au football, mais en prenant compte l’éducation de ces jeunes. Le but est donc de créer une école pour les enfants de 12 à 15 ans pour leur donner les meilleures conditions pour le développement du foot et les suivre jusque dans les catégories juniors et sénior.

Cette académie enseignera, non seulement le football, mais il nous paraît indispensable que les jeunes continuent à avoir une scolarité normale durant leur séjour à l’académie. Ils apprendront le football, mais aussi les règles essentielles de la vie et éventuellement les moyens de faire carrière dans ce sport.

Mais le but premier de cette académie, est d’ en faire à long terme, un centre de rassemblement des enfants, afin qu’ ils puissent faire du football, leur métier, et pouvoir subvenir à certains de leurs besoins.



PRESENTATION

Atcha 02Le pôle formation de l’académie de Niamey est crée sous la présidence de messieurs Nicolas et Maurial. Le responsable technique et formation est monsieur Tiemogo Soumaïla.

Un travail de sélection et de recrutement sera opéré sur des critères très stricts à Niamey et ses alentours, mais avant cela il faudra procéder à la mise en place de la structure.

Dans un premier temps un partenariat sera, si possible, établi avec divers établissements scolaires, afin de voir s’il y a des possibilités d’aménagements des horaires, pour les jeunes, afin qu’ils puissent profiter d’une vie pleinement équilibrée. Nous envisageons également le prêt d’un terrain de football pour réaliser les entraînements, et également une structure permettant d’héberger les jeunes (à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports). Dans un deuxième temps nous souhaitons, en fonction de nos moyens, pouvoir posséder nos propres structures, qui comprendront les structures nécessaires à la scolarité des jeunes, mais aussi, les structures sportives, sans oublier les structures permettant aux enfants de pouvoir être internés au sein de l’académie.


La formation :

Elle sera confiée à des professionnels diplômés de haut niveau ayant une expérience dans l’enseignement du sport et la pratique du football.

Monsieur Tiemogo, responsable de la formation devra rendre compte régulièrement de la progression, du suivi scolaire et de l’assiduité des jeunes académiciens.


Répartition de l’effectif :

  • Préformation : 20 jeunes de 12 à 13 ans avec 3 entraînements/semaine + match le week-end ;
  • Formation : (2ème année de formation). 20 jeunes de 14 à 15 ans avec 4 entraînements / semaine + match le week-end ;
  • Interdiction de surclassement ;
  • 2 voire 3 catégories de jeunes (minimes, cadets, juniors) ;
  • Les stagiaires seront recrutés sur l’ensemble du territoire nigérien parmi les plus talentueux ;
  • Les séances d’entraînement dureront 2 heures avec au minimum 2 adultes sur le site pour les encadrer ;
  • Les séances seront préparées préalablement par le staff et seront essentiellement d’ordre technique avec 2 séances de physique par semaine ;

Suivi médical :

La pratique du football nécessite un suivi médical quotidien afin que le joueur soit en parfaite condition physique. En conséquence, il est absolument indispensable de le prévoir dans la formation. D’ où la nécessité de s’adjoindre les services d’un médecin, d’un kiné et de se rapprocher d’un centre hospitalier.



Contenus correlés